Image by Alex Radelich

NOTRE TRAVAIL

 « Les pandémies sont la plus grande menace pour la santé mondiale aujourd’hui. ACE est un programme phare du gouvernement britannique qui aide à protéger les populations et les économies du monde entier, y compris au Royaume-Uni. »
Graham Gass, chef de groupe, département régional Afrique, Bureau des Affaires étrangères, du Commonwealth et du Développement britannique

Les épidémies constituent une menace mondiale, tuant des millions de personnes chaque année. Pour que les systèmes de santé soient efficaces, les institutions, les infrastructures, les systèmes de surveillance doivent être solides, et le personnel bien formé et équipé. Sans cela, les épidémies peuvent se propager de manière exponentielle et se transformer en pandémies, qui dévastent des vies et les moyens de subsistance. 

 

L’Afrique contre les épidémies (ACE) travaille avec des gouvernements et des communautés de  l’Afrique subsaharienne, en leur donnant les moyens de réaliser leurs propres ambitions en matière de sécurité sanitaire. Nous apportons des changements concrets qui renforcent les systèmes de santé, une préparation aux crises ainsi que des mécanismes de réponse aux urgences au Cameroun, en Côte d’Ivoire, au Mali, au Niger, en Ouganda et au Tchad. 

 

Nous travaillons en étroite collaboration avec les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique) et le Bureau régional pour l’Afrique de l’Organisation mondiale de la santé (OMS/AFRO), afin de renforcer les efforts régionaux d’harmonisation et de collaboration transfrontalière.  

En savoir plus sur notre travail au Cameroun, au Tchad, en Côte d'Ivoire, au Mali, au Niger et en Ouganda
COVID-19 - LES MESURES PRISES PAR ACE

En 2020, notre travail d’aide à la mise en place de mécanismes de réponse d’urgence a été adapté et nous avons mobilisé nos efforts pour répondre à la crise de la COVID-19. Plutôt que de nous concentrer uniquement sur la préparation à la crise, nous sauvons des vies en apportant une aide opérationnelle et financière aux organisations communautaires qui fournissent un soutien urgent et vital à grande échelle.Grâce à nos « pieds sur terre » dans nos six pays de discussion, ACE est particulièrement bien placé pour aider au déploiement du vaccin COVID-19, y compris le programme COVAX dirigé par l’ONU. Nous discutons avec nos partenaires de pays et la FCDO de la façon dont nous pouvons aider cette initiative, qui accroît l’accès aux vaccinations dans les pays à faible revenu. 
 

FAIRE UNE DIFFÉRENCE DURABLE 

L’ambition de l'ACE est d’avoir un impact durable, localement, régionalement et mondialement. Nous attaquons aux causes systémiques de l’insécurité sanitaire, pas seulement aux symptômes. Axé sur la proactivité, ce programme contribue à donner aux pays les moyens de lutter contre les épidémies ainsi que d’autres menaces sanitaires avant qu’elles ne se transforment en crises de santé publique. Notre travail montre que les efforts collectifs peuvent faire une réelle différence, même dans les pays confrontés à des défis majeurs. 

SOUTIEN D'EXPERTS SUR LE TERRAIN

Géré par DAI Global Health, ACE est financé par le dispositif UK aid du gouvernement britannique. Le programme fournit une expertise technique et un soutien opérationnel ciblé par l’intermédiaire d’experts sur le terrain. Le programme s’inspire des normes internationales, notamment du Règlement sanitaire international (RSI), des Évaluations externes conjointes et des Plans d’action nationaux pour la sécurité sanitaire, et s’appuie sur notre compréhension précise des conditions sur le terrain. Nous aidons nos pays cibles à combler le fossé entre les orientations politiques de haut niveau et les améliorations opérationnelles qui apportent une réelle différence. Notre travail reflète les défis spécifiques et les réalités pratiques de chaque pays, grâce à nos analyses économiques et politiques régulièrement actualisées. 

PRÉVENTION DE LA TRANSMISSION DES MALADIES DE L’ANIMAL À L’ÊTRE HUMAIN

Les zoonoses, dans lesquelles les agents pathogènes passent des animaux aux humains, représentent 75 % de toutes les nouvelles maladies infectieuses. Compte tenu de cette menace mondiale évidente, ACE soutient l’approche « Une Seule Santé » dans l’optique d’améliorer la coordination entre la santé humaine, animale et environnementale. Nous fournissons des conseils pour renforcer les politiques de santé unique et la coordination entre les différents ministères et organismes gouvernementaux. 

« Notre programme ACE apporte des données probantes importantes pour appuyer le travail d’autres. Nous démontrons que même dans des contextes difficiles, l’action collective peut faire une réelle différence pour la sécurité sanitaire mondiale. » 

Jeffrey Mecaskey, chef d’équipe du programme ACE, DAI Global Health 

EXEMPLES D’ACTIVITÉS 
  • Établir des objectifs communs en matière de sécurité sanitaire grâce à la coordination avec les ministères et les organisations de la société civile. 
     

  • Recourir à des outils tels que les Évaluations Extérieures Conjointes et les simulations « Une Seule Santé » dans l’optique d’aider à définir les priorités nationales en matière de santé, en mettant l’accent sur les maladies infectieuses pour accélérer les progrès vers la couverture sanitaire universelle et le respect du RSI. 

  • Renforcer la surveillance sanitaire, y compris les processus aux points d’entrée des frontières, afin de garantir que les décideurs disposent des données dont ils ont besoin pour identifier et gérer rapidement les épidémies, et mieux coordonner les actions avec les pays voisins.  

  • Cartographier les ressources et les lacunes des plans d’action nationaux avec l’OMS/AFRO et systématiser la surveillance basée sur les événements en collaboration avec les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies.

  • Renforcer les capacités locales de réaction aux situations d’urgence en engageant les communautés dans des efforts de préparation et de réaction rapides, afin que les foyers locaux ne se transforment pas en épidémies. 

  • Préapprouver les fournisseurs afin que les pays puissent accéder aux ressources et les déployer rapidement si besoin, en cas d’urgence. 

  • Fournir aux acteurs mondiaux, y compris le Royaume-Uni, des informations opportunes permettant aux équipes volantes d’experts en réponse d’urgence de se mobiliser dans le pays en cas d’épidémie.  

EXEMPLES DE RÉSULTATS
  • La formation d’urgence relative à la COVID-19 pour plus de 600 membres du personnel médical communautaire en Côte d’Ivoire a été dispensée par le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, avec le soutien technique et financier d’ACE. La formation était axée sur la ville d’Abidjan, la plus touchée par la pandémie de la COVID-19. 
     

  • Au Cameroun, ACE soutient l’intensification des activités de diagnostic de la COVID-19 et a élargi l’accès aux services de dépistage gratuits au-delà de la capitale Yaoundé à six régions à haut risque.  Cet effort a permis d’améliorer considérablement la détection des cas, en identifiant 23,7 % des 21 000 infections confirmées au Cameroun en date du 30 septembre 2020.   Nous recrutons également du personnel de laboratoire et fournissons des formations. 
     

  • En Ouganda, nous contribuons à prévenir la propagation des maladies en améliorant les compétences des autorités frontalières. Nous aidons le ministère de la Santé à assurer une supervision ciblée, une formation sur le terrain ainsi que l’encadrement de 60 agents de santé dans plus de 40 points d’entrée officiels.  
     

  • ACE a aidé le ministère ougandais de l’Agriculture à mener des enquêtes sur la fièvre de la vallée du Rift, l’anthrax et la brucellose chez les animaux, dans le but de prévoir et prévenir ces maladies qui menacent la santé humaine ainsi que la production alimentaire. En outre, des ateliers sur le cadre de la Surveillance intégrée de la maladie et la riposte (SIMR) de l’OMS ont été organisés pour les formateurs nationaux travaillant dans les organisations et ministères ougandais de santé publique, animale et environnementale, afin de soutenir les efforts visant à réduire les décès dus aux maladies transmissibles et non transmissibles. 

Découvrez notre travail dans nos six pays cibles