Renforcement de la surveillance sanitaire aux frontières du Cameroun, mai 2021

Nouvelles de l’initiative ACE à l’appui de la formation du personnel frontalier, des procédures opérationnelles normalisées et de la collaboration transfrontalière.


Formation des agents de santé aux frontières camerounaises
Formation du personnel de santé frontalier à Ngaoundéré, Cameroun (mai 2021)

Les épidémies sont fréquentes au Cameroun, avec des épidémies de choléra, de méningite bactérienne, de grippe, de rougeole, de fièvre jaune et de poliomyélite subies ces dernières années. Maintenant que la menace supplémentaire du COVID-19 pose un défi, un plus grand contrôle de la propagation des maladies infectieuses à travers les frontières du Cameroun est une étape clé pour améliorer la sécurité sanitaire. Étant donné le partage des frontières avec le Tchad, la République centrafricaine, la République du Congo, le Nigéria, la Guinée équatoriale et le Gabon, des procédures normalisées et une collaboration transfrontalière sont essentiels pour protéger la santé des Camerounais et des populations voisines.

La TDDA a récemment appuyé la formation des chefs des postes de santé frontaliers à la surveillance des maladies aux points d’entrée. Du 25 au 27 mai, les 15 chefs de poste nouvellement nommés ont été formés aux directives nationales pour l’identification, les soins et le transfert des voyageurs malades. Ils ont également reçu des procédures opérationnelles normalisées documentées, élaborées par ACE, pour les aider dans leur mission de lutte contre la menace de transmission de maladies entre les pays de la région.

Pour l’un des membres du personnel frontalier qui bénéficiera de la formation, l’importance de ce travail est évidente. << Cette initiative de ACE a permis au Cameroun de non seulement se doter des directives nationales, mais aussi d’avoir des procédures pour les interventions transfrontalieres et enfin de former un personnel capable de prevenir detecter et riposter aux urgences de sante publique comme la COVID. >>

<< L’appui de FCDO à travers le projet ACE est une aubaine pour le Cameroun et contribue à permettre à notre pays de mieux se prémunir contre les épidémies >>, ajoute le Professeur Omer Njajou, coordinateur pays de l’ACE pour le Cameroun.