Planification des urgences liées à la variole du singe et autres zoonoses (août 2022)

L’ACE Cameroun soutient un exercice de simulation et un plan d’amélioration multisectoriel


Avec le soutien de l’ACE, la plateforme nationale One Health du Cameroun a réalisé un exercice de simulation sur table (17-21 août) qui a permis de tester et d’affiner les plans de lutte contre les épidémies d’origine zoonotique comme la variole du singe.


Le virus de la variole du singe proviendrait des rongeurs et est connu pour être passé d’une espèce à l’autre à plusieurs reprises afin d’infecter l’homme. Comme l’ont indiqué les avertissements du Centre africain de contrôle des maladies en mai 2022, elle est endémique au Cameroun.


En cas d’urgence de santé publique, la coordination est essentielle. C’est donc avec plaisir que nous avons vu une large coalition de parties prenantes participer à l’exercice de simulation. Parmi eux figuraient les responsables des ministères sectoriels, des laboratoires, le Centre de recherche sur la santé des forces armées, le World Wildlife Fund, d’autres partenaires techniques et financiers internationaux, ainsi que le réseau d’OSC ROOHCAM, formé avec le soutien de l’ACE.



Les participants ont minutieusement testé les capacités intersectorielles de coordination, de surveillance, de communication et la gestion des opérations de réponse. Cet exercice a fait l’objet d’un examen immédiat et le groupe est parvenu à un consensus sur un plan d’amélioration, comprenant les actions suivantes :


  • Finaliser le plan national de lutte contre la variole du singe et les directives de surveillance.

  • Établir un protocole de gestion de la variole du singe au niveau communautaire par le biais des établissements de gestion de la santé et de la faune sauvage.

  • Élaborer le manuel de gestion du Centre de Coordination des Opérations d’Urgences de Santé Publique (CCOUSP) comprenant les procédures opérationnelles standard, la formation du personnel et l’équipement.

  • Affecter du personnel permanent pour le fonctionnement du CCOUSP.

  • Établir des mécanismes et définir clairement les rôles et les responsabilités à tous les niveaux des organismes de coordination.

  • Élaborer des plans opérationnels de communication d’urgence en matière de santé publique.

  • Formaliser et rendre opérationnel le réseau de surveillance de la faune sauvage.

Ces améliorations contribueront à protéger les Camerounais contre la menace de maladies dangereuses qui sont trop souvent transmises des animaux aux humains.


Le travail d'ACE au Cameroun est mis en œuvre par le Centre Pasteur du Cameroun en partenariat avec le Ministère de la Santé Publique et la Fondation Mérieux USA