Intégration de la sécurité sanitaire dans toutes les politiques et tous les plans (août 2022)

Percée au Cameroun suite à la dernière visite de l’ACE


Participants à l’atelier à Mbankomo (juin 2022)

Le guide de l’ACE pour l’intégration de la sécurité sanitaire dans toutes les politiques et tous les plans nationaux a récemment été validé au Cameroun. Tous les acteurs concernés de One Health ont participé à un atelier à Mbankomo (le 24 juin), organisé par Dr Salif Samake, le conseiller politique principal de l’ACE. Désormais, les représentants des secteurs clés sont mieux armés pour intégrer l’approche One Health (coordination des stratégies entre les ministères de la Santé humaine, animale et environnementale) et plaider pour sa mise en œuvre à long terme.


La réunion s’inscrivait dans le cadre d’une mission d’engagement politique plus large, au cours de laquelle Dr Samake était accompagné du coordinateur national et de l’assistant/coordinateur de projet de l’ACE pour rendre visite à diverses parties prenantes majeures.


Nous espérons que grâce à cet engagement politique, notre travail aura un impact durable. Les progrès en matière de sécurité sanitaire ne seront garantis que si nous obtenons un niveau élevé d’adhésion d’autres personnes sur le terrain dans nos pays d’accueil, qui reconnaissent les progrès accomplis et disposent de l’expertise et des ressources nécessaires pour poursuivre notre travail après la clôture de notre projet, fin novembre 2022.


D’autres réunions ont eu lieu, impliquant notamment :

  • Les équipes de la Plateforme nationale One Health (PNOH), avec lesquelles nous avons discuté de la restructuration et de la pleine opérationnalisation de la plateforme qui joue un rôle de coordination essentiel dans le renforcement des stratégies et des actions de sécurité sanitaire.

  • Le bureau de l’Organisation mondiale de la santé au Cameroun, pour discuter de l’examen universel de l’état de santé et de préparation (le nouveau mécanisme international d’examen par les pairs conçu pour renforcer les infrastructures de santé publique, qui doit faire l’objet d’une initiative pilote au Cameroun)

  • Les points focaux du Règlement sanitaire international (RSI) pour discuter de la continuité afin que les progrès se poursuivent vers cet objectif. Les discussions ont également permis d’élaborer les plans d’un exercice de simulation transfrontalier entre le Cameroun et le Tchad, afin de tester et d’affiner les protocoles de prise en charge des voyageurs malades.

  • Le point focal « One Health » du ministère de l’Environnement et le conseiller technique du ministre, avec qui nous élaborons des procédures opérationnelles standard pour la gestion des déchets afin de réduire les risques pour la santé humaine.

  • La société civile : l’ACE a également tenu une réunion de travail avec le président du réseau ROOHCAM et cinq organisations de la société civile (OSC), suite à notre initiative en 2021 visant à renforcer les capacités des OSC à soutenir les initiatives gouvernementales en matière de sécurité sanitaire. Formation d’un réseau d’OSC au Cameroun, décembre 2021 (tacklingdeadlydiseasesinafrica.org)


Cette mission est un exemple de l’attention accrue que nous portons à la durabilité et à une sortie responsable au cours de la quatrième et dernière année du projet. Nous dialoguons avec des parties prenantes gouvernementales de haut niveau, des partenaires de projets et d’autres acteurs de la sécurité sanitaire dans nos cinq pays d’accueil, en nous appuyant sur la confiance, l’accès ministériel et le capital politique que nos équipes dans les pays ont établis à ce jour.