ACE forme les OSC au Mali, juillet 2021

Découvrez comment nous renforçons les connaissances et les compétences des organisations de la société civile pour soutenir les programmes gouvernementaux de sécurité sanitaire.


Participants à l’atelier sur la sécurité sanitaire de l'ACE, juillet 2021
Participants à l’atelier sur la sécurité sanitaire de l'ACE, juillet 2021

Un atelier visant à renforcer le rôle des organisations de la société civile (OSC) dans la sécurité sanitaire a été récemment organisé par ACE, en collaboration avec le gouvernement malien.


Dans les pays où les systèmes de santé sont confrontés à de multiples défis et où les ressources sont mises à rude épreuve, la participation communautaire aux programmes de sécurité sanitaire peut fournir des capacités supplémentaires dont les besoins sont grands.


Aujourd’hui, avec le défi supplémentaire et complexe de la pandémie de COVID-19, la nécessité d’étendre la portée des services de santé du Mali n’a jamais été aussi grande.


Les participants à l’atelier ont été sélectionnés dans le cadre de notre exercice de cartographie précédent, qui a identifié les OSC travaillant déjà dans des aspects de la sécurité sanitaire. Ce travail a été commandé par ACE, en collaboration avec le Secrétariat Permanent de la Plateforme Nationale Une Santé (NOHP) du Mali, qui coordonne la stratégie et l’action dans les secteurs de la santé animale, humaine et environnementale. L’étude a permis d’établir l’éventail des activités qui étaient déjà menées par les OSC liées à la santé dans le pays, ainsi que de démontrer leur potentiel à faire plus de travail dans ce domaine.

Pour libérer ce potentiel, ACE, avec ses partenaires TDAH, a organisé un atelier de renforcement des capacités de quatre jours, qui a eu lieu du 26 au 30 juillet 2021. Présidé par la Secrétaire permanente du NOHP, Mme Youma Sall, les principaux objectifs étaient les suivants :

  • Améliorer la compréhension des OSC des éléments clés de la sécurité sanitaire afin qu’elles puissent partager ces connaissances avec leurs communautés.

  • Faire comprendre l’importance de l’équité en matière de santé, afin que les efforts visant à améliorer la sécurité sanitaire soient conscients de la nécessité d’atteindre même les groupes les plus vulnérables, défavorisés et marginalisés.

  • Travailler avec les OSC pour développer des approches qu’elles peuvent utiliser pour renforcer la confiance - en fournissant des informations adaptées et réactives - et accroître la participation communautaire aux interventions de sécurité sanitaire.

Le renforcement des compétences de communication des OSC sera particulièrement utile dans les semaines et les mois à venir, alors que le Mali cherche à mettre en œuvre son programme de vaccination contre la COVID-19. Un dialogue sensible et respectueux contribuera à sensibiliser aux risques de la pandémie, à dissiper les rumeurs et à surmonter les hésitations à la vaccination. Les participants à l’atelier sont maintenant mieux équipés pour mener à bien ce travail et préparer le déploiement des vaccins parmi les groupes ciblés, souvent difficiles à atteindre.

« Les connaissances et les compétences en communication acquises par nos participants contribueront sans aucun doute à améliorer la sécurité sanitaire dans notre pays, répondant à un besoin immédiat ainsi qu’à fournir des avantages durables », a commenté Salif Samake, responsable technique de l'ACE qui a supervisé l’atelier.